Le traditionnel Gion et le sud-est de Kyoto

Kyoto, ancienne capitale à l’époque des empereurs, est remplie de sanctuaires, temples historiques et monuments classés au Patrimoine Mondial de l’Unesco. C’est une grande ville située sur l’île principale Honshu, dans la région du Kansai. Elle symbolise le Japon traditionnel. C’est une ville intrigante au charme certain, dont le quartier de Gion en est un incontournable !

Le traditionnel quartier de Gion

les toits du quartier traditionnel de Gion

Le quartier de Gion renferme de nombreux trésors de jour comme de nuit.

A commencer par la rue Hanamikoji, c’est la plus dépaysante de Kyoto. Vous y trouverez de nombreuses maisons de thé où l’on peux rencontrer des apprenties geishas, les geiko.

Des geishas se baladant rue Hanamikoji à Kyoto

La rue Hanamikoji illuminée

Gion renferme de nombreux temples comme le Kennin-ji dans lequel se trouve quelques trésors nationaux. Ou encore le temple Kodai-ji regroupant jardin sec et pavillons de thé. S’y promener de jour comme de nuit est un vrai plaisir !

Les temples au sud-est de Kyoto

le temple Kodai-ji

Juste à coté du Kodai-ji se trouve le Ryozen Kannon. C‘est un mémorial qui enferme l’immense statue de la déesse de la miséricorde. Beaucoup de touristes ne s’y aventurent pas mais nous souhaitions visiter les 3 grands bouddhas du pays donc nous nous y sommes arrêtés.

Le Ryozen Kannon grand buddha de Kyoto
Ryozen Kannon

Le sanctuaire Yasaka Jinja et le parc Maruyama se trouvent à la fin de l’avenue Shijodori. C’est le sanctuaire le plus important de la ville jouant le rôle de protecteur de cette ancienne capitale impériale. C’est là que se trouve le célèbre Gion Matsuri, le fameux festival de Gion qui a lieu du 14 au 17 juillet tous les ans. C’est la grande fête purificatrice shintô de Kyoto et c’est l’une des plus belles du Japon.

Le sanctuaire Yasaka Jinja
Sanctuaire Yasaka Jinja

Nous avons également visité le temple Kiyomizudera, certainement le plus fréquenté de Kyoto. On y trouve de nombreux trésors et sa terrasse sur pilotis offre une superbe vue sur la ville et la forêt qui entoure le temple. On peut apercevoir la pagode la plus éloignée du temple principal.

Vue du temple Kiyomizudera

Après une longue marche et plusieurs escaliers, nous arrivons en bas de la première pagode du temple. Beaucoup de japonaises et de touristes se prennent en photos habillées, maquillées et coiffées comme des geishas. C’est une  sorte de tradition.

Des japonaises habillées en geiko devant le temple Kiyomizudera

Le temple principal est immense, nous profitons de la vue depuis la terrasse. Il est coutumier de faire une prière dans le premier temple, ce que nous n’avons pas manqué !

L'intérieur du temple Kiyomizudera

Vue de la pagode du temple Kiyomizudera

Le bâtiment principal du temple Kiyomizudera

Après une petite promenade au milieu des temples, nous nous arrêtons pour boire à la source de l’eau pure miraculeuse selon la légende. En boire apporterait santé, longévité et succès dans les études. On peux aussi se laver les mains avec comme il est coutume au Japon. Elle s’écoule, de trois gouttières de pierre, et tombe dans un bassin peu profond. Il faut faire un peu la queue mais le bonheur est immense (selon la légende …).

La fontaine d'eau pure du temple

Manger des yakitoris à Kyoto

Pour conclure cet article, je tiens absolument à vous parler de ce restaurant de Kyoto qui est sans doute le meilleur dans lequel nous avons eu l’occasion de diner à Kyoto. C’est un quartier qui ne manque pas de restaurant, notamment le long de la rue Pontocho.

Des geishas à Kyoto

Nous sommes donc tombés sur ce tout petit restaurant de Yakitori. Ce sont  des brochettes (comme en France vous me direz) sauf qu’ici nous ne comprenions pas la carte (vu que tout est écrit en japonais), et le gentil cuisinier parlait très peu anglais. Nous avons donc regardé un peu autour de nous et demandé un assortiment pour découvrir plusieurs brochettes, ainsi qu’un verre de leur boisson préférée le highball, il s’agit de whisky japonais mélangé à de l’eau, le tout avec beaucoup de glaçons. Et bien nous n’avons pas été déçus !

Eatmytravel au restaurant de Yakitori

Yakitori à Kyoto

Je ne peux malheureusement pas vous dire ce que j’ai mangé car nous n’avons pas tout compris … Tout ce que je sais c’est que c’était plusieurs parties du poulet. Les japonais contrairement à nous mangent tout du poulet, j’ai cru comprendre que l’on avait notamment une brochette avec la peau et une autre avec le gras par exemple. J’espère ne pas vous dégouter en disant ça car détrompez vous c’était TROP BON !!! (Bon j’avoue j’ai donné une brochette à mon chéri, mais juste une !!). Mais dans l’ensemble c’était super, très bien cuisiné et ce fut surtout une très belle découverte ! J’y retournerais sans hésiter.

Eatmytravel face au quartier de Gion

Comme vous l’aurez surement compris, j’ai adoré Kyoto, c’est pour moi une ville incontournable au Japon et certainement ma préférée !

Nous sommes restés 5 jours à Kyoto mais avons passé une journée à Nara, petite ville situé à moins d’une heure de Kyoto en train, passage obligé du Kansai. Je vous laisse découvrir mes impressions sur Nara et une partie du reste du Kansai dans mes prochains articles consacrés plus particulièrement aux villes de Nara et Osaka.

 

6 Replies to “Le traditionnel Gion et le sud-est de Kyoto”

  1. Je découvre ton blog grâce au commentaire que tu as laissé sur le mien. Je suis bien d’accord avec toi pour dire que Kyoto est magique !
    Concernant les yakitori, les Japonais mangent aussi les cartilages du poulet 😉 Je suis ravie que mon pays d’adoption t’ait plu !

    1. Hello, merci de ta visite et j’espère que mon blog te plait ! 🙂
      Ah oui je veux bien te croire si tu me dis qu’il s’agissait du cartilage pour les yakitori … Mais c’était très bon !
      En effet j’ai adoré ce pays !
      A très vite

  2. Mince on a loupé Ryozen Kannon 😕 Ton blog est très sympa et tes photos jolies 😉

    1. Il est un peu caché c’est pour ça ! Merci beaucoup c’est gentil ! 🙂

  3. Hum… miam ces yakitoris! J’en ai l’eau à la bouche même si ma spécialité préférée reste la pâte de haricot rouge que l´on retrouve partout dans leurs patisseries ^^ ton article m’a permis de voir Gion sous un autre angle, j’aurais notamment adoré visiter le temple Kiyomizudera, mais quand j’y étais il était en rénovation ! En tout cas bel article !! 😘

    1. Ohhh merci pour ce gentil commentaire !! Une partie du temple Kiyomizudera était en rénovation aussi quand j’y étais mais on a eu la chance de pouvoir s’y promener quand même, c’est un très joli temple, assez imposant et impressionant. Moi aussi je suis fan de la pâte de haricot rouge 🙂

Laisser un commentaire